La périostite : une blessure sportive fréquente

La périostite (aussi appelé « shin splints ») est un motif de consultation fréquent en physiothérapie, particulièrement en été ou en début d’année. Pourquoi? Car la périostite est une blessure qui va de pair avec le début du sport ou de la course à pied. En effet, se remettre en forme est un objectif très convoité chez bon nombre d’individus, mais certains ne s’y prennent pas de la bonne façon. Ainsi, le surentraînement déclenche souvent ce type de blessure sportive puisque la membrane qui enveloppe l’os, le périoste, subit une trop grande tension. Une telle surcharge déclenche un stress musculaire sur le devant de la jambe, pouvant causer une lésion, et même une fracture complète du périoste. Et si vous manquez de mobilité, vous êtes d’autant plus à risque! De plus, bien que la périostite touche surtout le tibia (périostite tibiale), elle peut aussi affecter d’autres membres inférieurs, comme la cheville ou la cuisse.

Vous êtes incertain de votre technique de course à pied? Alors, consultez un physiothérapeute pour vous assurer de ne pas favoriser l’apparition de douleurs. Découvrez les principales options qui s’offrent à vous en cas de périostite.

La Physiothérapie & la périostite, Physio Centre Du Québec

La périostite tibiale est courante, mais évitable

Lorsqu’ils sont en action, de nombreux coureurs ou autres sportifs subissent une série de microtraumatismes répétés au muscle tibial postérieur. Cette tension est à l’origine même de la périostite tibiale. Et si rien n’est fait pour la traiter, cette pathologie peut progressivement déclencher une tendinite (tendinopathie) dans cette région.

Pour éviter une telle blessure, qui demeure malheureusement très fréquente, assurez-vous de porter des chaussures adéquates, de pratiquer de bons étirements, ou de développer votre souplesse et votre force musculaire. Également, si vous avez les pieds plats ou creux, consulter un professionnel devient important.

Il en va de même pour votre patron de course, puisque la pronation du pied ou un autre problème biomécanique pourraient vous causer bien des douleurs. Et surtout, évitez d’augmenter la cadence si vous ne vous sentez pas entièrement à l’aise de le faire. Vous éviterez ainsi les douleurs le long du tibia, pouvant mener au repos forcé.

Finalement, pour éviter que la douleur causée par la périostite tibiale ne prenne de l’ampleur, surveillez bien ses principaux symptômes, soit une difficulté à bien absorber les chocs, une douleur qui perdure après le sport ou un gonflement au niveau du tibia. La physiothérapie sportive a sans contredit des solutions pour vous aider à vous remettre sur pied!

VOUS CHERCHEZ UN PHYSIOTHÉRAPEUTE?

Nos professionnels sont à votre disposition.

Comment le physiothérapeute vous soulage d’une périostite?

Avez-vous déjà entendu parler de la proprioception? Il s’agit de votre niveau de conscience corporelle lors de différentes situations. Et la proprioception est très importante pour que vous puissiez évaluer votre démarche à la course, à la marche ou au repos. Le physiothérapeute peut ainsi vous aider à améliorer votre proprioception, grâce à une évaluation exhaustive de vos mouvements et de votre posture. Le bon positionnement des jambes en position debout est également un élément très important. Au besoin, des exercices de rééducation posturale seront utilisés pour vous aider à utiliser vos muscles de la façon la plus optimale possible. Des exercices de souplesse ou de mobilité sont aussi possibles.

D’autres traitements peuvent également être mis de l’avant, comme le taping sportif ou neuro-proprioceptif, pour supporter une articulation blessée lors d’une activité physique et, du même coup, diminuer la douleur locale.

La Physiothérapie & la périostite, Physio Centre Du Québec
La Physiothérapie & la périostite, Physio Centre Du Québec

Des techniques de thérapie manuelle et de relâchement des tissus mous peuvent également être mis de l’avant. Chose certaine : une période de repos sera de mise. Par la suite, le physiothérapeute saura préparer un plan afin de progressivement vous remettre au sport.

Dans plusieurs cas, une modification devra être effectuée, autant sur le plan de l’intensité, de la fréquence ou de la durée de vos activités sportives. De cette manière, vous prévenez toute récidive de la périostite et surtout, vous évitez qu’elle devienne chronique. Toute douleur est un signal d’alerte envoyé par votre corps. Sachez détecter ces messages et consulter un physio au plus tôt! Et surtout, n’oubliez pas que ce n’est pas parce que la douleur est partie que votre pathologie est réglée. Faites appel à un professionnel pour avoir l’heure juste.

Donnez votre avis!
[Total: 2 Average: 5]

Les principales zones de douleurs traitées en physiothérapie: dos, cou, fesse, genou, hanche, cheville & pieds, main & poignet, coude, tête, épaule, ventre et torse.