Le vertige positionnel : bien plus qu’un simple étourdissement

Le vertige positionnel, ou vertige de position, est une condition souvent bénigne, et pourtant si incommodante! Ce type de malaise, souvent provoqué par un dysfonctionnement de l’oreille interne, donne l’impression que notre environnement est en mouvement, alors que ce n’est pas le cas. Le vertige entraîne donc une sensation de rotation, parfois accompagnée de nausées ou de vomissements.

Souvent confondue avec de simples étourdissements, le vertige positionnel est pourtant plus dérangeant au quotidien, justement parce qu’il nous fait ressentir cet effet de déplacement autour de nous. Sans compter certains autres symptômes problématiques, tels que des problèmes de coordination, des pertes d’équilibre, des douleurs cervicales ou certains problèmes de dos. Apprenez-en plus sur les types de vertiges pouvant vous affecter et les manières dont la physiothérapie peut vous aider à mettre fin à cette sensation désagréable.

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB)

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) est la forme de vertige la plus fréquemment rencontrée dans la population. Comme son nom l’indique, cet effet de tournis n’est pas dangereux, mais les récidives sont fréquentes, surtout chez les personnes âgées.

On dit de ce vertige qu’il est « positionnel » puisqu’il est causé par un changement de position de la tête, comme lorsqu’on se lève rapidement du lit après s’être allongé.

De plus, cette sensation n’est ressentie que lors du mouvement, et se manifeste de manière subite. Les effets de ce type de vertige périphérique sont parfois intenses, mais, heureusement, durent moins d’une minute et se présentent par épisodes.

Pour bien saisir les origines de cette pathologie un brin angoissante, il faut d’abord connaître la structure de l’oreille interne, qui contrôle notre équilibre, et qui est composée de 3 canaux semi-circulaires. Parfois, il arrive qu’un petit dépôt de calcium (otolithe) se détache de l’oreille interne et se déplace vers l’un de ces canaux.

Résultat : de faux signaux sont envoyés au cerveau, ce qui perturbe notre équilibre. Heureusement, il existe des traitements pour contrer cette pathologie!

La manoeuvre d’Epley : des exercices pour traiter efficacement le VPPB

La manoeuvre d’Epley est un enchaînement de positions thérapeutiques ayant pour objectif de déplacer l’otolithe dans une zone de l’oreille interne qui n’affectera pas votre équilibre.

Ce type de manipulation s’avère efficace dans près de 90 % des cas de vertige positionnel paroxystique bénin.

Les récidives s’avèrent donc peu fréquentes par  la suite.

Les exercices de positionnement de la tête contenus dans la manoeuvre d’Epley peuvent vous être enseignés par un professionnel de la santé, comme un physiothérapeute. Vous pouvez par la suite les effectuer à la maison! Généralement, il ne suffit que de quelques traitements pour faire disparaître totalement les symptômes du VPPB.

En plus de vous apprendre ces positionnements, le physiothérapeute peut effectuer un suivi avec vous et vous conseiller pour éviter que ces étourdissements ne reviennent.

La neuronite vestibulaire : à ne pas confondre avec une labyrinthite!

La neuronite vestibulaire est une autre forme fréquente de vertige positionnel, provoquée cette fois-ci par une infection virale ou un problème vasculaire, causant une inflammation du nerf vestibulaire de l’oreille.

Trop souvent confondue, à tort, avec la labyrinthite, qui est beaucoup plus rare, la neuronite vestibulaire provoque des vertiges particulièrement intenses, qui perdurent sur une période plus prolongée.

Les gens qui en sont atteints peuvent ainsi subir des étourdissements similaires à ceux du VPPN, mais durant plusieurs jours. Bien qu’incommodante, la neuronite vestibulaire n’affecte heureusement pas l’audition. Et encore une fois, la physiothérapie peut vous aider.

VOUS CHERCHEZ UN PHYSIOTHÉRAPEUTE?

Nos professionnels sont à votre disposition.

La rééducation vestibulaire : pour mettre fin au vertige positionnel

Avec la rééducation vestibulaire, le physiothérapeute est en mesure de vous suggérer des exercices ciblés afin d’améliorer votre contrôle postural et diminuer l’intensité ou la fréquence de vos symptômes de vertige. Ainsi, grâce à ces exercices, votre système vestibulaire périphérique développe de nouvelles manières de s’orienter et d’assurer une bonne équilibration.

Pour ce faire, le physiothérapeute évaluera d’abord le fonctionnement des différentes zones responsables de votre équilibre puis effectuera de la thérapie manuelle ou une autre technique adaptée à votre situation. Peu importe votre âge, votre profil ou vos antécédents médicaux, vous saurez en bénéficier! Consultez un professionnel de la physiothérapie pour mettre fin à vos épisodes de vertiges.

Donnez votre avis!
[Total: 3 Average: 4]

Les principales zones de douleurs traitées en physiothérapie: dos, cou, fesse, genou, hanche, cheville & pieds, main & poignet, coude, tête, épaule, ventre et torse.